Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Glorfindel
  • Le blog de Glorfindel
  • : Aphorismes et réflexions plus détaillées sur des sujets divers susceptibles d'intéresser de nombreuses personnes (Culture, science, métaphysique, philosophie, sujets de société).
  • Contact

Mon Profil De Face !

  • Glorfindel
  • Médecin militaire spécialiste retraité, amoureux de l'Afrique, de la France, du jardinage, de la cuisine, de l'actualité et de l'astrophysique, je cherche à communiquer (aller et retour) sur des idées et des "humeurs" dans beaucoup de domaines.
  • Médecin militaire spécialiste retraité, amoureux de l'Afrique, de la France, du jardinage, de la cuisine, de l'actualité et de l'astrophysique, je cherche à communiquer (aller et retour) sur des idées et des "humeurs" dans beaucoup de domaines.

Approchez votre oreille ...!

"J'ai deux Mots à vous Rire ...!"
Jacques Brel
......
  Iris 00  
-------

 
......

Transmis par RotPier :
"il ne faut pas confondre
le rabot des niches
avec
le nabot des riches !"
 
Proposé par Laurent Gerra :
"Quel beau métier Professeur ! "
  -----
 

 

Sur les images, nonchalamment,

Votre mulot laissez, quelques instants !

 

 

 

Locations of visitors to this page

 

Vous cherchez un emploi ?

http://jooble-fr.com/

 

 

Compteur de visiteurs en temps réel

Vous Cherchez Quelque Chose ?

J'ai Commis ...

En vrac ...!

 

 

24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 18:11

Images temporaires

Je vous présente aujourd'hui, comme suite au premier article, le second bébé de ma parturiance éléphantesque .... Je terminais en vous disant qu'il fallait remplacer l'énergie nucléaire par ... l'énergie nucléaire ! Non je ne suis pas devenu fou, pas plus que d'habitude en tout cas.

 

 

Imaginez un moyen de production d'électricité qui aurait les avantages suivants :

  • Très grande densité de production (faible emprise au sol par mégawatt), comme le nucléaire actuel;
  • Ne produisant pas (ou presque) de déchets radioactifs;
  • Ne risquant pas de fonte de réacteur en cas de surchauffe;
  • Ne générant pas d'hydrogène (explosif) par fonte du zirconium qui gaine les barres d'uranium solide;
  • Dont le système de refroidissement ne puisse pas tomber en panne (par défaut technique ni par faute humaine) ....

 

Et voilà les 3 accidents majeurs impossibles :

  • Le réacteur de Three Mile Island n'aurait pas fondu le 28 mars 1979; (le célèbre "Syndrome Chinois")
  • Le réacteur n°4 de Tchernobyl n'aurait pas explosé le 26 avril 1986;
  • La centrale de Fukushima ne serait pas devenue incontrôlable le 11 mars 2011 ...

Mine de rien, celà fait un taux d'accidents graves supérieur à 1% en 30 ans !!!

 

On parlerait beaucoup moins de la nécessité de la "Transition énergétique" ....

 

Cessez de rêver : cela pourrait exister !

 

Images temporaires

 

Le 232Thorium (90, c'est le nombre de protons, mais 232 en ajoutant les neutrons) est un corps non naturellement fissible (donc, non radioactif). Il faut le bombarder de neutrons pour en faire de l' 233Uranium, qui n'a rien à voir avec l' 235Uranium (la chaîne de fission n'aboutit pas aux même corps chimiques) : mélangé à des sels fondus, l' 233Uranium, qui est fissile, est injecté dans une cuve où il produit de la chaleur.

 

Granulés de Thorium

Granulés de Thorium

Images temporaires

Schéma du réacteur au Thorium

(Source Science&Vie)

 

  • La 1ère différence est là : le matériau fissile est en phase liquide, alors que dans les centrales traditionnelles il est en barres solides gainées de Zirconium qui produit de l'hydrogène explosif en cas de manque de refroidissement, ce qui aboutit à l'explosion du dôme du réacteur ...
  • 2ème différence : ce réacteur fonctionne à pression ambiante, au lieu des 155 bars de la filière classique qui peuvent générer des brêches et la fatigue mécanique des matériaux.
  • 3ème différence : la solution dans cette filière monte en température à 800°C, au lieu de "seulement" 400°C, ce qui produit plus de vapeur, et donc plus d'électricité.

 

Mais le magazine "Science&Vie" a bien résumé les 7 caractéristiques avantageuses de la filière au thorium fondu : je lui laisse la parole.

 

 

Images temporaires

Images temporaires

Images temporaires

Images temporaires

Images temporaires

Images temporaires

Images temporaires

 

J'ajoute personnellement que ces réacteurs n'ont pas besoin d'énormes quantités d'eau (pour le refroidissement), et donc qu'ils ne réchauffent pas les cours d'eau, ce qui est bien meilleur pour les écosystèmes aquatiques ....

 

Mais, me direz vous (alors, dîtes le moi !), si on connait une filière quasiment "verte" d'énergie nucléaire, pourquoi diable ne l'a-t-on pas adoptée dès le début. Est-ce que ça marche vraiment ? Vous n'échapperez donc pas à un petit rappel historique :

 

  • Pendant la Seconde Guerre Mondiale, beaucoup de pays cherchaient à fabriquer "LA" bombe atomique : les Américains bien-sûr, avec le projet "Manhatan", mais aussi l'allemagne (on se souvient de la bataille de l'eau lourde, en relation avec un projet de fusion) et le Japon, en Mandchourie. Ce sont les Américains qui ont gagné ....
  • Pour celà, ils ont enrichi de l'uranium pour avoir l'isotope 235Uranium et faire fonctionner une pile atomique chargée de produire du 239Plutonium (qui n'existe pratiquement pas à l'état naturel, les éléments chimiques plus lourds que l'uranium étant tous artificiels.
  • La première bombe, "Little Boy", larguée sur Hiroshima, était une bombe A à l'uranium. Mais la masse critique explosive {quantité nécessaire de matière fissile conduisant naturellement à la réaction en chaîne et à l'explosion}  du plutonium est beaucoup plus faible (en gros 10 fois moins) que celle de l'uranium. La Seconde bombe larguée sur Nagasaki était une bombe au Plutonium. .... Déjà le souci de la miniaturisation !
  • Dès lors, l'armement nucléaire allait utiliser le plutonium. Même la bombe H, beaucoup plus "moderne", utilise une petite bombe A comme détonateur. C'est dire que la pile atomique allait perdurer, et, tant qu'à faire, pourquoi ne pas l'utiliser comme centrale électrique. D'où la filière avec 235uranium.
  • Dans les années 1960, à Oak Ridge (Tennessee), un réacteur expérimental au Thorium et sels fondus a fonctionné sans problème pendant 13.000 heures ....
  • MAIS, le choix de la filière à l'uranium ne reposait absolument pas, ni sur la sécurité et la sureté, ni sur l'efficacité. LeThorium est plus rentable (rendement de 40% au lieu de 34%, et totalité du thorium extrait de la thorite utilisable contre 0,7% pour l'uranium) et beaucoup plus sûr (voir ce qui précède). Mais il ne permet pas de fabriquer des bombes atomiques ....
  • Alors l'idée du thorium a été abandonnée en pleine guerre froide ...
  • Pourtant, comme on n'a pas inventé l'électricité en améliorant la bougie, l'énergie nucléaire doit absolument changer de dogme et de paradigme. La guerre foide est terminée, n'est-elle pas ???

 

Images temporaires

Tee-shirt ...

ou Mug !

Images temporaires

 

J'ajoute que le minerai de thorium (thorite) est beaucoup mieux réparti dans le monde que le minerai d'uranium. On en trouve presque dans tous les pays, y compris en France (en Bretagne, où les gisements de terres rares pourraient en être très riches). Et rappelons ce fait : une tonne de 232thorium (purifié à partir de la thorite) donne 1 tonne de réactif utilisable, alors qu' une tonne d'uranium extrait du minerai ne donne que 7 kg d' 235Uranium utilisable après l'enrichissement indispensable ! De ce fait, les réserves sont bien plus considérables que celle de l'uranium ... 

 

Images temporaires

 

Nous pouvons voir maintenant la transition énergétique avec un autre regard, non culpabilisant ....

 

Images temporaires

 

En effet, le choix n'est plus entre CO2 (et autres gaz à effet de serre) et accidents contaminants et irradiants et déchets radio-actifs .... On peut faire du nucléaire propre ! 

 

Je propose le nouveau schéma suivant :

  • Relancer les études, par un financement national ou, mieux, Européen, pour un réacteur à thorium et sels fondus le plus vite possible (Je dis relancer parce que E.D.F. avait fait d'importants travaux dans les années 1960). En étant optimiste (je veux l'être, car je crois au progrès) le premier réacteur opérationnel devrait commencer à produire en 2024 (2050 pour la fusion nucléaire selon I.T.E.R.) Puis construction d'un réacteur tous les 2 ans (au moins), et, à chaque fois, chaque MWh installé s'accompagnerait de la fermeture d'une puissance équivalente en nucléaire classique, en commençant par les plus vieilles tranches. Choisir les mêmes sites pour les nouveaux réacteurs pour limiter les conséquences sociales (il ne devrait pas être trop difficile de recycler les personnels).
  • Conserver donc la dernière centrale, en cours de construction, dans le Cotentin (jusqu'à sa fin de vie naturelle) : elle sera de toute façon plus sûre que les anciennes.
  • Conserver les productions d'énergie renouvelable : on ne va pas détruire les barrages, le photovoltaïque deviendra de plus en plus rentable et de moins en moins onéreux avec les nouveaux panneaux, développer les productions à partir de la mer (Jean-Luc Mélanchon a raison), surtout hydroliennes, énergie des vagues et des marées, réserver les éoliennes à la production d'hydrogène (et d'oxygène, tant il est vrai qu'on aura toujopurs besoin de gaz médicaux) par hydrolyse de l'eau. Je ne cois pas personnellement à la voiture électrique, sauf en ville et pour des flottes spécifiques. Le rechargement des batteries est beaucoup trop lent (11 heures au moins) et les bornes de rechargement existent encore trop peu. Quant au rechargement rapide, ce n'est pas une solution viable : 1 million de véhicules y ayant recours en même temps feraient "sauter" le réseau électrique ! Mais je crois au développement des véhicules fonctionnant avec une pile à hydrogène, les problèmes étant réglés ou en passe de l'être (la sécutité est bonne, et le platine va être remplacé par un catalyseur moins onéreux). Et l'autonomie sera meilleure (de l'ordre de 700 km).
  • Remplacer aussi vite que possible les centrales à fuel et à charbon par des centrales à gaz, le temps que la filière "thorium" monte en puissance.

​Ce MIX moderne permettra de faire taire les adeptes de l'écologie puinitive, dont je ne fais pas partie (même si je me definis comme un écologiste). Là je suis peut-être un petit peu trop optimiste : les mauvaise habitudes sont difficiles à perdre. Je ne sais pas, par exemple, ce qu'en penserait l'association que j'ai suivie un peu, et dont le logo figure en tête de ce billet ! (Réseau Sortir du Nucléaire)

Bien sûr, la meilleure énergie est celle qu'on ne consomme pas .... mais ce ne doit pas être "back to the trees" ! Les économies doivent reposer sur la non consommation d'énergie quand ce n'est pas nécessaire (éteindre les lumières) et sur l'efficacité énergétique (on a déjà beaucoup progressé en France, par exemple pour les appareils électro-ménagers) : vous savez ? Faire une chose avec 30 kw au lieu de 100 kw ...!

Il faut réaffirmer qu'une société a besoin d'énergie pour son économie, mais une énergie propre, facile à utiliser, sûre et fournie au prix juste. (Le nucléaire est fourni à un coût insuffisant, nous l'avons déjà dit).

Restera le problème du démantèlement des centrales classiques, le budget n'ayant pas été encore "mis de côté". Je proposerais une taxe spéciale sur le nucléaire nouveau pour ce faire.

 

 

Je vous avais proposé de remplacer le nucléaire par le nucléaire ? C'est fait !!!...

 

Smiley.svg sur Imagesia

 

"Etonnant, non ?"

signature_1_2_ sur Imagesia

 

P.S. : (pas le parti, le post-scriptum !) Ce sujet me tient particulièrement à cœur (j'y travaille depuis longtemps). Alors, faites-moi plaisir, je vous le demande comme un service : commentez ce billet, critiquez-le et apportez votre pierre. Ensuite diffusez-le largement, jusqu'à Mélenchon, Royal et Hollande si possible. Tant il est vrai que certains manquent d'idées (sauf Jean-Luc Mélenchon sur ce sujet), alors que celle-ci, qui n'est pas de moi, traîne dans la presse, confidentielle hélas !

 

Sarache_les_cheveux sur Imagesia

Repost 0

Citations:

"Une volonté politique, c'est une ligne budgétaire ..."

André Gateff - Professeur de Santé Publique - 1988

 

"Le budget de fonctionnement d'un état

ne peut pas être en déficit;

il doit être entièrement couvert par l'impôt.

Il faut inscrire cette règle dans la Loi Fondamentale,

c'est-à-dire la Constitution Française."

François Bayrou - Janvier 2007

 

"Je me retire de la vie politique :

vous n'entendrez plus parler de moi !"

Nicolas Sarkosy - 6 mai 2012

 

"Le changement, c'est maintenant."

François Hollande - Campagne 2012




Col_re sur Imagesia

 



 

Catégories