Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Glorfindel
  • Le blog de Glorfindel
  • : Aphorismes et réflexions plus détaillées sur des sujets divers susceptibles d'intéresser de nombreuses personnes (Culture, science, métaphysique, philosophie, sujets de société).
  • Contact

Mon Profil De Face !

  • Glorfindel
  • Médecin militaire spécialiste retraité, amoureux de l'Afrique, de la France, du jardinage, de la cuisine, de l'actualité et de l'astrophysique, je cherche à communiquer (aller et retour) sur des idées et des "humeurs" dans beaucoup de domaines.
  • Médecin militaire spécialiste retraité, amoureux de l'Afrique, de la France, du jardinage, de la cuisine, de l'actualité et de l'astrophysique, je cherche à communiquer (aller et retour) sur des idées et des "humeurs" dans beaucoup de domaines.

Approchez votre oreille ...!

"J'ai deux Mots à vous Rire ...!"
Jacques Brel
......
  Iris 00  
-------

 
......

Transmis par RotPier :
"il ne faut pas confondre
le rabot des niches
avec
le nabot des riches !"
 
Proposé par Laurent Gerra :
"Quel beau métier Professeur ! "
  -----
 

 

Sur les images, nonchalamment,

Votre mulot laissez, quelques instants !

 

 

 

Locations of visitors to this page

 

Vous cherchez un emploi ?

http://jooble-fr.com/

 

 

Compteur de visiteurs en temps réel

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Calendrier et Coups de Cœur

 

 

J'ai Commis ...

En vrac ...!

 

 

24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 18:11

Images temporaires

Je vous présente aujourd'hui, comme suite au premier article, le second bébé de ma parturiance éléphantesque .... Je terminais en vous disant qu'il fallait remplacer l'énergie nucléaire par ... l'énergie nucléaire ! Non je ne suis pas devenu fou, pas plus que d'habitude en tout cas.

 

 

Imaginez un moyen de production d'électricité qui aurait les avantages suivants :

  • Très grande densité de production (faible emprise au sol par mégawatt), comme le nucléaire actuel;
  • Ne produisant pas (ou presque) de déchets radioactifs;
  • Ne risquant pas de fonte de réacteur en cas de surchauffe;
  • Ne générant pas d'hydrogène (explosif) par fonte du zirconium qui gaine les barres d'uranium solide;
  • Dont le système de refroidissement ne puisse pas tomber en panne (par défaut technique ni par faute humaine) ....

 

Et voilà les 3 accidents majeurs impossibles :

  • Le réacteur de Three Mile Island n'aurait pas fondu le 28 mars 1979; (le célèbre "Syndrome Chinois")
  • Le réacteur n°4 de Tchernobyl n'aurait pas explosé le 26 avril 1986;
  • La centrale de Fukushima ne serait pas devenue incontrôlable le 11 mars 2011 ...

Mine de rien, celà fait un taux d'accidents graves supérieur à 1% en 30 ans !!!

 

On parlerait beaucoup moins de la nécessité de la "Transition énergétique" ....

 

Cessez de rêver : cela pourrait exister !

 

Images temporaires

 

Le 232Thorium (90, c'est le nombre de protons, mais 232 en ajoutant les neutrons) est un corps non naturellement fissible (donc, non radioactif). Il faut le bombarder de neutrons pour en faire de l' 233Uranium, qui n'a rien à voir avec l' 235Uranium (la chaîne de fission n'aboutit pas aux même corps chimiques) : mélangé à des sels fondus, l' 233Uranium, qui est fissile, est injecté dans une cuve où il produit de la chaleur.

 

Granulés de Thorium

Granulés de Thorium

Images temporaires

Schéma du réacteur au Thorium

(Source Science&Vie)

 

  • La 1ère différence est là : le matériau fissile est en phase liquide, alors que dans les centrales traditionnelles il est en barres solides gainées de Zirconium qui produit de l'hydrogène explosif en cas de manque de refroidissement, ce qui aboutit à l'explosion du dôme du réacteur ...
  • 2ème différence : ce réacteur fonctionne à pression ambiante, au lieu des 155 bars de la filière classique qui peuvent générer des brêches et la fatigue mécanique des matériaux.
  • 3ème différence : la solution dans cette filière monte en température à 800°C, au lieu de "seulement" 400°C, ce qui produit plus de vapeur, et donc plus d'électricité.

 

Mais le magazine "Science&Vie" a bien résumé les 7 caractéristiques avantageuses de la filière au thorium fondu : je lui laisse la parole.

 

 

Images temporaires

Images temporaires

Images temporaires

Images temporaires

Images temporaires

Images temporaires

Images temporaires

 

J'ajoute personnellement que ces réacteurs n'ont pas besoin d'énormes quantités d'eau (pour le refroidissement), et donc qu'ils ne réchauffent pas les cours d'eau, ce qui est bien meilleur pour les écosystèmes aquatiques ....

 

Mais, me direz vous (alors, dîtes le moi !), si on connait une filière quasiment "verte" d'énergie nucléaire, pourquoi diable ne l'a-t-on pas adoptée dès le début. Est-ce que ça marche vraiment ? Vous n'échapperez donc pas à un petit rappel historique :

 

  • Pendant la Seconde Guerre Mondiale, beaucoup de pays cherchaient à fabriquer "LA" bombe atomique : les Américains bien-sûr, avec le projet "Manhatan", mais aussi l'allemagne (on se souvient de la bataille de l'eau lourde, en relation avec un projet de fusion) et le Japon, en Mandchourie. Ce sont les Américains qui ont gagné ....
  • Pour celà, ils ont enrichi de l'uranium pour avoir l'isotope 235Uranium et faire fonctionner une pile atomique chargée de produire du 239Plutonium (qui n'existe pratiquement pas à l'état naturel, les éléments chimiques plus lourds que l'uranium étant tous artificiels.
  • La première bombe, "Little Boy", larguée sur Hiroshima, était une bombe A à l'uranium. Mais la masse critique explosive {quantité nécessaire de matière fissile conduisant naturellement à la réaction en chaîne et à l'explosion}  du plutonium est beaucoup plus faible (en gros 10 fois moins) que celle de l'uranium. La Seconde bombe larguée sur Nagasaki était une bombe au Plutonium. .... Déjà le souci de la miniaturisation !
  • Dès lors, l'armement nucléaire allait utiliser le plutonium. Même la bombe H, beaucoup plus "moderne", utilise une petite bombe A comme détonateur. C'est dire que la pile atomique allait perdurer, et, tant qu'à faire, pourquoi ne pas l'utiliser comme centrale électrique. D'où la filière avec 235uranium.
  • Dans les années 1960, à Oak Ridge (Tennessee), un réacteur expérimental au Thorium et sels fondus a fonctionné sans problème pendant 13.000 heures ....
  • MAIS, le choix de la filière à l'uranium ne reposait absolument pas, ni sur la sécurité et la sureté, ni sur l'efficacité. LeThorium est plus rentable (rendement de 40% au lieu de 34%, et totalité du thorium extrait de la thorite utilisable contre 0,7% pour l'uranium) et beaucoup plus sûr (voir ce qui précède). Mais il ne permet pas de fabriquer des bombes atomiques ....
  • Alors l'idée du thorium a été abandonnée en pleine guerre froide ...
  • Pourtant, comme on n'a pas inventé l'électricité en améliorant la bougie, l'énergie nucléaire doit absolument changer de dogme et de paradigme. La guerre foide est terminée, n'est-elle pas ???

 

Images temporaires

Tee-shirt ...

ou Mug !

Images temporaires

 

J'ajoute que le minerai de thorium (thorite) est beaucoup mieux réparti dans le monde que le minerai d'uranium. On en trouve presque dans tous les pays, y compris en France (en Bretagne, où les gisements de terres rares pourraient en être très riches). Et rappelons ce fait : une tonne de 232thorium (purifié à partir de la thorite) donne 1 tonne de réactif utilisable, alors qu' une tonne d'uranium extrait du minerai ne donne que 7 kg d' 235Uranium utilisable après l'enrichissement indispensable ! De ce fait, les réserves sont bien plus considérables que celle de l'uranium ... 

 

Images temporaires

 

Nous pouvons voir maintenant la transition énergétique avec un autre regard, non culpabilisant ....

 

Images temporaires

 

En effet, le choix n'est plus entre CO2 (et autres gaz à effet de serre) et accidents contaminants et irradiants et déchets radio-actifs .... On peut faire du nucléaire propre ! 

 

Je propose le nouveau schéma suivant :

  • Relancer les études, par un financement national ou, mieux, Européen, pour un réacteur à thorium et sels fondus le plus vite possible (Je dis relancer parce que E.D.F. avait fait d'importants travaux dans les années 1960). En étant optimiste (je veux l'être, car je crois au progrès) le premier réacteur opérationnel devrait commencer à produire en 2024 (2050 pour la fusion nucléaire selon I.T.E.R.) Puis construction d'un réacteur tous les 2 ans (au moins), et, à chaque fois, chaque MWh installé s'accompagnerait de la fermeture d'une puissance équivalente en nucléaire classique, en commençant par les plus vieilles tranches. Choisir les mêmes sites pour les nouveaux réacteurs pour limiter les conséquences sociales (il ne devrait pas être trop difficile de recycler les personnels).
  • Conserver donc la dernière centrale, en cours de construction, dans le Cotentin (jusqu'à sa fin de vie naturelle) : elle sera de toute façon plus sûre que les anciennes.
  • Conserver les productions d'énergie renouvelable : on ne va pas détruire les barrages, le photovoltaïque deviendra de plus en plus rentable et de moins en moins onéreux avec les nouveaux panneaux, développer les productions à partir de la mer (Jean-Luc Mélanchon a raison), surtout hydroliennes, énergie des vagues et des marées, réserver les éoliennes à la production d'hydrogène (et d'oxygène, tant il est vrai qu'on aura toujopurs besoin de gaz médicaux) par hydrolyse de l'eau. Je ne cois pas personnellement à la voiture électrique, sauf en ville et pour des flottes spécifiques. Le rechargement des batteries est beaucoup trop lent (11 heures au moins) et les bornes de rechargement existent encore trop peu. Quant au rechargement rapide, ce n'est pas une solution viable : 1 million de véhicules y ayant recours en même temps feraient "sauter" le réseau électrique ! Mais je crois au développement des véhicules fonctionnant avec une pile à hydrogène, les problèmes étant réglés ou en passe de l'être (la sécutité est bonne, et le platine va être remplacé par un catalyseur moins onéreux). Et l'autonomie sera meilleure (de l'ordre de 700 km).
  • Remplacer aussi vite que possible les centrales à fuel et à charbon par des centrales à gaz, le temps que la filière "thorium" monte en puissance.

​Ce MIX moderne permettra de faire taire les adeptes de l'écologie puinitive, dont je ne fais pas partie (même si je me definis comme un écologiste). Là je suis peut-être un petit peu trop optimiste : les mauvaise habitudes sont difficiles à perdre. Je ne sais pas, par exemple, ce qu'en penserait l'association que j'ai suivie un peu, et dont le logo figure en tête de ce billet ! (Réseau Sortir du Nucléaire)

Bien sûr, la meilleure énergie est celle qu'on ne consomme pas .... mais ce ne doit pas être "back to the trees" ! Les économies doivent reposer sur la non consommation d'énergie quand ce n'est pas nécessaire (éteindre les lumières) et sur l'efficacité énergétique (on a déjà beaucoup progressé en France, par exemple pour les appareils électro-ménagers) : vous savez ? Faire une chose avec 30 kw au lieu de 100 kw ...!

Il faut réaffirmer qu'une société a besoin d'énergie pour son économie, mais une énergie propre, facile à utiliser, sûre et fournie au prix juste. (Le nucléaire est fourni à un coût insuffisant, nous l'avons déjà dit).

Restera le problème du démantèlement des centrales classiques, le budget n'ayant pas été encore "mis de côté". Je proposerais une taxe spéciale sur le nucléaire nouveau pour ce faire.

 

 

Je vous avais proposé de remplacer le nucléaire par le nucléaire ? C'est fait !!!...

 

Smiley.svg sur Imagesia

 

"Etonnant, non ?"

signature_1_2_ sur Imagesia

 

P.S. : (pas le parti, le post-scriptum !) Ce sujet me tient particulièrement à cœur (j'y travaille depuis longtemps). Alors, faites-moi plaisir, je vous le demande comme un service : commentez ce billet, critiquez-le et apportez votre pierre. Ensuite diffusez-le largement, jusqu'à Mélenchon, Royal et Hollande si possible. Tant il est vrai que certains manquent d'idées (sauf Jean-Luc Mélenchon sur ce sujet), alors que celle-ci, qui n'est pas de moi, traîne dans la presse, confidentielle hélas !

 

Sarache_les_cheveux sur Imagesia

29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 17:14

Aujourd'hui, mon si nécessaire Blog a 6 ans : Bon Anniversaire à lui !

Pour fêter ça, et ne reculant devant aucun sacrifice, je vous offre sa lecture gratuite en buffet libre et à volonté !

 

 

Château du XIV° Siècle de mon village natal - Cliché Napoléone -  2008 - L'âge du blog donc !

 

Ma caricature ! En moins vieux, quoique le dessin soit de 2000 ! -  cliché personnel,

 

L'un des hêtres du Château à l'automne 2008 - Bien plus vieux que moi, mais considérablement moins que le château, je suppose ! - Cliché Napoléone - 2008

 

 

 

"Étonnant, non ?"

Bunny_1 sur Imagesia

 

Published by Glorfindel - dans Humour
commenter cet article
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 15:01

 

Tornade-avec-arc-en-ciel.jpg

Le présent article (je devrais dire les 2)

va (vont) provoquer des tornades chez les écolos ...

 

Vous m'avez souvent entendu dire (ou LU !) ici qu'il fallait que la France sorte du nucléaire, et, tant qu'à faire, qu'elle en décide maintenant, puisqu'aussi bien il faudra compter 30 ans pour ce faire .... Aurais-je changé d'avis ? (Ça m'arrive, quoi que certains prétendent le contraire ....) Et bien, pas vraiment. Alors ? me direz-vous ...... (je vous laisse le temps de me dire alors .....).

.................................................................................................................................

ALORS, NON !!!!


Smiley.svg sur Imagesia

 

Mais faisons d'abord un bref rappel des qualités et des défauts des actuelles sources de production d'électricité, à savoir :

  1. Les centrales nucléaires de la filiaire Uranium;
  2. Les centrales hydroélectriques;
  3. Les centrales thermiques;
  4. Les panneaux solaires photovoltaïques (les chauffe-eau solaire ne produisent pas d'électricité);
  5. Les centrales héliothermiques;
  6. Les centrales géothermiques;
  7. Les éoliennes.

 

Je vais m'inspirer beaucoup de 2 numéros du mensuel Science&Vie (mais pas seulement !): 

Couverture_Science_Vie_février_2008 sur Imagesia

Couverture_Science_Vie_octobre_2011 sur Imagesia

 

 

Centrales nucléaires :

 

Centrale_nuclèaire_de_Cattenom sur Imagesia

La centrale nuclèaire de Cattenom

 

  • Avantages :

Permanence de la production : un réacteur fonctionne durant 85% du temps annuel; cela s'appelle "permanence de la disponibilité", ou quelque chose comme ça ....

Faible emprise au sol : pour 3,5 GWh de production (consommation de Paris), il faut occuper 0,2 km² (on parle de densité énergétique);

"Faible coût" : 0,37 € le KWh livré au particulier (c'est en fait un MIX d'EDF pour toute son électricité livrée, un prix qui pourrait dater un peu); en fait, c'est un faux prix (donc une concurrence déloyale) qui ne tient compte, ni des coûts  de recherche et de construction des centrales (que le contribuable a payés), ni, SURTOUT, du coût du démantèlement (que le contribuable payera !); de plus le prix de la matière première ne va pas cesser d'augmenter, avec la prolifération des centrales dans le monde et la diminution des réserves minières.

  • Inconvénients :

Outre : la discussion autour du prix;

Risque technologique majeur : l'accident grave est "impossible", selon le lobbie nucléaire; mais il s'est produit 3 fois en 50 ans (Three Mille Island, Tchernobyl, Fukushima), a chaque fois pour une raison différente; l'accident grave n'est donc pas improbable en France,  même si, en effet, la sureté et la sécurité semblent mieux gérées dans notre pays, ce qui n'est pas l'avis de certaines O.N.G., par exemple:

 Logo-Sortir-du-Nucleaire.gif

 

SURTOUT, production de déchets nucléaires : qu'ils soient à activité longue ou courte (il n'est pas question ici des déchets à durée de vie très courte), intense ou faible, il faudra un jour s'en débarrasser ! OR, on ne sait toujours pas le faire : la chimie sait se débarrasser de molécules (en les tranformant au cours de réactions chimiques); mais la physique est incapable de faire disparaître un atome, sauf par radioactivité s'il est instable : c'est précisément le cas des déchets ! Et ce processus "naturel" demande ... un certain temps ! Depuis quelques jours (Iode 131) à quelques millions d'années (Plutonium et certains Transuraniens). C'est ce qu'on appelle la période radioactive de l'atome considéré, ou demi-vie : "temps au bout duquel la moitié de l'activité a disparu".

Le cas du PLUTONIUM est un peu particulier : on a tendance à ne pas le considérer comme un déchet, puisqu'on l'utilise comme combustible dans les centrales, mélangé à de l'uranium235, au sein du M.O.X., et pour fabriquer de redoutables Bombes A.  C'est d'ailleurs .... mais on en reparlera plus tard !

 

  Centrales thermiques :

 

Centrale_thermique sur Imagesia

Schéma général de fonctionnement

d'une centrale thermique. 

 

  • Avantages :

Elles sont faciles à mettre en œuvre, et on peut les arrêter ou les mettre en marche à la demande : grande souplesse d'utilisation ET disponibilité parfaite; seule l'utilisation de la biomasse a une disponibilité limitée à 75% du temps !


Elles ont une emprise au sol limitée, plus importante toutefois que les centrales nucléaires !

 

"Faible coût" : 0,37 € le KWh livré au particulier (le même prix que pour toute l'électricité vendue par EDF.

 

  • Inconvénients :

Bilan Carbone catastrophique, sauf pour la biomasse et le bois, même si le gaz est moins polluant que le pétrole et que, SURTOUT, le charbon ! C'est ce point qui justifie à lui seul les discussions actuelles .....

 

 

Centrales hydroélectriques :

 

Barrage_Hoover sur Imagesia

Célèbre barrage Hoover, sur le Colorado,

qui a tellement détruit le fleuve

et la vie des pêcheurs en aval.

 

  • Avantages :

Elles ne sont plus à construire, tout le réseau Français possible est construit ou presque (si on excepte les très petites unités possibles) : seulement à améliorer, concernant le rendement des turbines;

 

"Faible coût" : 0,37 € le KWh livré au particulier (le même prix que pour toute l'électricité vendue par EDF.

 

  • Inconvénients :

Forte emprise au sol : pour 3,5 GWh de production (consommation de Paris), il faut occuper presque 365 km², donc 1.800 fois plus qu'une centrale nucléaire ! (donc faible densité énergétique);
Les conséquences humaines et écologiques ne furent pas minces ....

Une centrale hydroélectrique fonctionne seulement durant 38% du temps annuel; c'est donc très "intermittent" ...

 

 

Panneaux solaires photovoltaïques :

Photovoltaique-02.JPGInstallation-photovoltaique-industrielle.jpg

  • Avantages : (je ne parle ci-dessous que des installations domestiques)

Excellent bilan carbone , ce qui en fait l'intérêt principal; mais il n'est pas nul, si on tient compte comme il se doit de la production et de l'installation des matériels (l'énergie des usines qui produisent les panneaux, pratiquement toutes Chinoises, est le charbon !!!); C'est quand même une énergie très "propre" ....

Très faible emprise au sol : pour un équipement domestique la question se pose peu .... 20 à 30 m² sur le toit (donc 0 m² au sol).

Production de courant continu qui subit moins de pertes dans le transport.

"Faible coût" : la "matière première" est gratuite, et les kw produits sont rachetés par E.D.F. plus cher (moins cher cependant qu'il y a 6 ans) que ce que l'entreprise nous vend.

  • Inconvénients :

"Production Chinoise", avec tout ce que ça suppose aux plans du commerce extérieur Français (concurence déloyale), de l'utilisation du charbon et de la main d'oeuvre enfantine ...

Rentabilité discutable : pour amortir le coût de l'installation il faut une dizaine d'années, et la durée de vie des matériels est sujette à caution ...

 

 

Cellules solaires organiques : bientôt un développement industriel ?

 

Des cellules photovoltaïques bon marché, légères et facile à fabriquer : c'est la piste qu'explorent des scientifiques français, qui parviennent à synthétiser de manière simple une molécule active sans l'aide de catalyseurs métalliques. C’est une nouvelle étape vers un développement industriel.

 

 
 

Les cellules photovoltaïques sont le plus souvent en silicium, cuivre, indium et sélénium. Les recherches s'orientent de plus en plus vers la fabrication de cellules solaires organiques. © Zigazou76, Flickr, cc by 2.0

Les cellules photovoltaïques sont le plus souvent

en silicium, cuivre, indium et sélénium.

Les recherches s'orientent de plus en plus

vers la fabrication de cellules solaires organiques.

© Zigazou76, Flickr, cc by 2.0

 
 

"Les cellules solaires organiques (CSO) ouvrent de vastes possibilités d'extension des applications de la conversion photovoltaïque (PV) en tirant parti de la plasticité et de la légèreté des matériaux organiques. Cependant, l'intérêt potentiel majeur des CSO réside dans une réduction drastique du coût de l'électricité PV par rapport aux cellules à base de silicium. Une CSO repose sur la création d'une hétérojonction à l'interface de deux matériaux respectivement donneur et accepteur d'électrons. Un atout majeur des matériaux actifs organiques réside dans leur possible mise en œuvre par voie humide, ce qui permet de réduire fortement l'empreinte carbone de la fabrication par rapport à la filière silicium.

L’intense compétition internationale sur le PV organique a conduit à faire de l'efficacité de conversion le critère quasi exclusif d'évaluation de la recherche. Cependant, cette course au rendement à tout prix entraîne la recherche dans une direction qui semble s'éloigner des critères souhaitables pour un réel développement industriel. En réalité, l'augmentation impressionnante de rendement obtenue dans un laps de temps relativement court a mobilisé une sophistication croissante de la technologie des dispositifs et de la chimie des matériaux.

Prototype de cellule solaire organique à base de petites molécules. Se passer de catalyseurs métalliques réduirait les coûts et augmenterait le développement industriel de ces cellules.
Prototype de cellule solaire organique à base de petites molécules.

Se passer de catalyseurs métalliques réduirait les coûts

et augmenterait le développement industriel de ces cellules.

© Institut Moltech-Anjou

Ainsi, la fabrication de ces cellules implique l'insertion de couches additionnelles optimisées, le remplacement des accepteurs à base de C60 par des dérivés du C70 beaucoup plus chers, l'utilisation de métaux précieux dans certains cas, de solvants toxiques, d'additifs et de traitements thermiques. Par ailleurs, les matériaux actuellement les plus efficaces reposent sur des structures chimiques complexes impliquant des synthèses multiétapes de faible rendement global, et donc d'un coût élevé."

Cellules solaires organiques moins chères et plus propres

"Les polymères conjugués ont longtemps constitué la seule classe de matériaux actifs pour les CSO. Cependant, la polydispersité des polymères pose des problèmes de reproductibilité des propriétés électroniques dues en particulier à la purification : élimination de groupes terminaux résiduels, extractions successives et mise à l'écart d'une partie importante du produit brut.

Une voie alternative consiste à remplacer les polymères par des molécules de structure parfaitement définie. Dans ce contexte, une équipe du CNRS poursuit la mise au point de nouveaux matériaux actifs en s'efforçant d'intégrer dès la conception des molécules les contraintes liées à un futur développement industriel : simplicité de la structure, synthèse en peu d'étapes, rendement global élevé, réactions compatibles avec une montée en échelle et recours en priorité à une chimie propre. Les chercheurs ont récemment montré que des molécules de structure minimalistes étaient capables de fournir des performances intéressantes dans des cellules de structure rudimentaire.

Dans une étude publiée dans la revue ChemSusChem, les scientifiques viennent de franchir une nouvelle étape vers le développement industriel des CSO en synthétisant une molécule active à l'aide de deux réactions de condensation qui ne nécessitent pas de catalyseurs métalliques coûteux et ne produisent comme sous-produit de réaction que de l'eau. Les premiers tests sur des dispositifs basiques montrent des performances intéressantes, bien qu'encore modestes, et le travail de recherche se poursuit afin de valoriser cette approche par la synthèse de nouvelles molécules actives."

 

Centrales héliothermiques :

  • Principe : de très nombreux miroirs orientables concentrent l'énergie du soleil sur un liquide (du sodium, par exemple) dans une tour, et la chaleur récupére sert à produire de la vapeur qui fait tourner des turbines.

Installation-solaire-thermique.jpg

  • Avantages :

"Faible coût" : 0,37 € le KWh livré au particulier (c'est toujours un MIX d'EDF pour toute son électricité livrée, un prix qui pourrait dater un peu).

  • Inconvénients :

Permanence de la production : une centrale de ce type fonctionne de manière très intermittente, durant 12% du temps annuel. (la nuit constitue déjà 50% !) 

 

Forte emprise au sol : pour 3,5 GWh de production (consommation de Paris), il faut occuper plus de 91 km² (densité énergétique moyenne).

Pas encore très développées pour avoir un impact significatif; il est probable que ce sera surtout intéressant pour les pays très ensoleillés, Espagne ou Sahara par exemple.

Inconvénient commun à tous les modes de production d'électricité : celle-ci se stocke assez mal pour l'instant. 

 

Centrales géothermiques :

  • Principe : Dans le sol la température augmente très vite avec la profondeur. Il s'agit de creuser des puits très profonds, d'injecter de l'eau froide par un tuyau et de pomper l'eau chaude par un autre. Cette eau chaude sert à produire de l'électricité par le mode habituel, et l'eau refroidie est réinjectée.

Géothermie_Soultz-sous-Forêts_Bas-Rhin sur Imagesia

  • Avantages :

Permanence de la production : une centrale de ce type fonctionne tant que le sous-sol n'a pas été refroidi 

Faible emprise au sol :

"Faible coût" : 0,37 € le KWh livré au particulier (c'est toujours un MIX d'EDF pour toute son électricité livrée, un prix qui pourrait dater un peu) et matière première "gratuite" (comme pour tous les renouvelables ou presque).

  • Inconvénients :

Pas encore très développées pour avoir un impact significatif; c'est encore largement à l'étude.

Inconvénient commun à tous les modes de production d'électricité : celle-ci se stocke assez mal pour l'instant.

Cela suppose une fracturation hydraulique du sous-sol  !!! Et il faut recreuser quand le sous-sol a été trop refroidi, donc de gros investissements qui contrebalancent l'aspect gratuit de la matière première.

 

 

Éoliennes:

  • Principe : ​Les turbines sont entrainées directement par le vent qui entraîne les pales ... courant alternatif donc, comme toutes les autres sources SAUF CELLULES PHOTOVOLTAÏQUES.

Cliché personnel sur des éoliennes de ma région

 

  • Avantages :

"Faible coût" : 0,37 € le KWh livré au particulier (c'est toujours un MIX d'EDF pour toute son électricité livrée, un prix qui pourrait dater un peu).

  • Inconvénients :

Forte emprise au sol : pour 3,5 GWh de production (consommation de Paris), il faut occuper plus de 454 km² (densité énergétique basse).

Il faut une vitesse de vent comprise en 10 et 30 km/h

Permanence de la production : une centrale de ce type fonctionne de manière très intermittente, durant 25% du temps annuel. (L'éolien craint les anti-cyclones hivernaux et estivaux, au moment des pics de demande énergétique pour le chauffage ou la climatisation)

Inconvénient commun à tous les modes de production d'électricité : celle-ci se stocke assez mal pour l'instant. 

 

J'aurais pu vous parler aussi des hydroliennes et autres usines marémotrices .... mais c'est déjà assez long comme ça. On dit que l'un des signes de l'intelligence c'est la capacité à faire court ! Je suis donc probablement un peu limité, plus en tout cas que cette longue énumération, qui montre quand même quelque chose : le problème de l'énergie est complexe, même si on veut se limiter à la production d'électricité ...

Le pétrole a encore de belles décades devant lui (jusqu'à disparition totale) pour servir de carburant aux automobiles, camions, bateaux et avions. Seule la pile à hydrogène présente quelque avenir, si l'on règle le problème de l'utilisation du platine (fort cher) et la source d'électricité (propre) pour fabriquer l'hydrogène (autre que l'atome et les centrales thermiques). Ce serait aussi un mode intéressant de stockage de l'électricité par exemple en couplanr les éoliennes terrestres à des unités d'hydrolyse (de l'eau) pour produire de l'hydrogène et de l'oxygène (gaz médical) pendant leurs moments de fonctionnement.

 

 

CONCLUSIONS

  • Les énergies renouvelables ont, pour l'instant, des caractéristiques défavorables : faible denisté énergétique (très forte emprise au sol, sauf pour les panneaux photovoltaïques qui, placés sur les toits, n'encombrent pas le sol), disponibilité insuffisante, coût encore trop élevé (même si des progrès se dessinent). En plus leur "propreté" est surfaite quand on tient compte des modes et lieux de production et de la construction des installations ....
  • Les centrales nucléaires par fission de l'uranium ont les caractériques inverses (avec les réserves déjà exprimées à propos du coût), même si leurs inconvénients sont fabuleusement énormes potentiellement !
  • ALORS, MON AVIS EST QU'IL FAUT REMPLACER LE NUCLÉAIRE PAR ... LE NUCLÉAIRE .... ce sera le sujet de mon prochain billet RÉVOLUTIONNAIRE !

Smiley.svg sur Imagesia

 

"Étonnant, non ?"

signature_1 sur Imagesia

 

Vous m'avez souvent entendu dire (ou LU !) ici qu'il fallait que la France sorte du nucléaire, et, tant qu'à faire, qu'elle en décide maintenant, puisqu'aussi bien il faudra compter 30 ans pour ce faire .... Aurais-je changé d'avis ? (Ça m'arrive, quoi que certains prétendent le contraire ....) Et bien, pas vraiment. Alors ? me direz-vous ...... (je vous laisse le temps de me dire alors .....).

.................................................................................................................................

 
Published by Glorfindel - dans Science et Conscience
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 17:07

Je suis en colère, comme vous pouvez le voir ....

D'aucuns s'étonnent de mon silence assourdissant. OUI, je suis toujours en VIE ! NON, je ne suis pas malade - en tout cas, pas plus que d'habitude - !

Alors pourquoi aucun article depuis un temps aussi long qu'une gestation d'éléphante ?

D'abord, j'avais autre chose à faire : il y a une vie autre que virtuelle.

Ensuite, je préparais deux articles qui se proposent de révolutionner le monde, rien de moins, et il me fallait du temps pour en accoucher .... de là à dire que je suis un éléphant ....

Enfin, et c'est pourquoi je suis en colère, J'ACCUSE OVER-BLOG.COM de  forfaiture ! Je me suis laissé tenter par la nouvelle mouture du sus-nommé : mal m'en prit. Les paramètres sont difficiles à régler, parfois non pris en compte malgré un réglage effectué, certains même n'existent plus ...., et que dire de l'ajout d'images (mes albums ont disparus, apparemment, de l'édition) ! Sans compter - sans conter - que la mise en forme du texte, introuvable, est d'une pauvreté affligeante ( pas de couleurs, pas de justification, etc). Mise ne forme très bien cachée, mais j'ai fini par la trouver, même si elle ne s'affiche par sur le brouillon. C'est l'Âme même de mon blog qui meurt. Et, comble du comble, la procédure de migration est irréversible .... Grrrrrrrrrrrrrr !

Alors j'ai décidé de faire un essai (vous l'avez entre les yeux !). Mais il n'est pas exclu que je change de plateforme pour y faire un nouvel enfant à la littérature virtuelle .... Je vous en préviendrais si ce devait être le cas.

 

Surprise de dernière minute : la liste de mes abonnés a été mangée par le léviathan !!! Je m'adresse à qui, finalement ?

 

"Étonnant, non ?"

Col_re_sign_e sur Imagesia

 

Lutin vert sur Imagesia

Published by Glorfindel - dans Humeur
commenter cet article
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 17:17

L'instant le plus important de la vie

 

J'ai déjà essayé, tant sur "Fesses de Bouc" que sur mon blog (http://www.science.et.conscience.over-blog.com/), de vous parler de la mort; de MA mort en fait.


Bienvenue à la Fête des Morts .... (Ce jour, c'est la Saint Bienvenu !

Bienvenue à la Fête des Morts ....
(En ce jour, c'est la Saint Bienvenu !)

 
Mais vous n'êtes pas prêts ! Vous n'avez pas apprivoisé l'idée de ma mort; comment pourriez-vous supporter l'idée de la vôtre ? Vous n'êtes donc pas allés très loin sur le chemin de la Sagesse; la philosophie vous indiffère-t-elle ? Vous avez peur !!!!!!!!!!!!!!!

 

SI !  TROUILLE !

Mes courges sont belles ....

Mes courges sont belles ....

Je ne peux donc pas vous parler de ma mort; ni de ma vie, d'ailleurs : c'est dangereux sur "Fesses de Bouc" ! Mais "ce n'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule" !!! C'est pourquoi je vous raconte tant de çonneries ...

 

 

"Étonnant, non ? "


Colibri sur Imagesia

Published by Glorfindel - dans Philosophie
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 16:51

Le dimanche 18 août 2013, nous recevions, pour le thé, une amie Allemande (Bavaroise, même !  ) et ses 2 filles, dont l'une, de 17 ans, se passionne pour le théatre. Il se trouve que nous avons en ce moment chez nous un ami de plus de 20 ans (  ), mon Frère Noir (il me souvient vous en avoir déjà parlé une ou deux fois au fil de ces pages ...), et sa fille, Anne Daba, 17 ans, filleule de ma compagne, à qui nous allons servir de correspondants pendant au moins 2 ans, au long de ses études au lycée proche où elle sera pensionnaire, qui s'intéresse également au théatre dont elle veut faire son métier. Mon ami, Professeur Agrégé de Lettres Modernes,  est également "Auteur Dramatique" (7 pièces déjà publiées et jouées à Dakar).

Tout ce beau monde a donc devisé à propos de ce "Noble Art" ... Au bout d'un moment j'ai lancé un défi à Ousmane Diagne ( puisque tel est son nom) : écrire en 3 jours un court texte, d'inspiration libre, "mouillant" tous les personnages présents.

Trois jours après, heure pour heure, le défi était relevé : je vous livre ci-dessous, avec l'autorisation de l'Auteur, le résultat, non retravaillé !

 

Da-Ti-E-02.JPG

 

 


 

Saynète

Nombre de personnages : 7

Léona

Monica

Yarila

Galadriel

Anne-Daba

Glorfindel

Ousmane

 


Thème : La place de la femme dans la société

  Genre : Comédie 

 

Auteur : Ousmane Diagne

 

Et la Troupe du

Thé de Da ti é

 

 

Yarila

C’est quoi un mélèze ?


Glorfindel

C‘est un conifère


Yarila

C’est quoi un conifère ?


Glorfindel

C’est un arbre


Monica

Je croyais qu’on disait une arbre ?


Léona

Mais pas du tout !


Ousmane

Oh ! … Vous n’allez pas encore vous chamailler ! N’importe comment le masculin l’emporte sur le féminin; c’est la règle !


Glorfindel

Et dès qu’on est plus d’accord il faut s’en tenir aux règles !


Galadriel

Tu parles ! une règle établie par les mecs !


Ousmane

Il ne s’agit pas de savoir qui l’a établie mais si elle est juste !


Monica 

 Et alors ?


Léona

Mais de toute évidence et de toute histoire, elle est juste entérinée, ratifiée, approuvée, agréée !


Galadriel

Peu importe qu’elle soit acceptée, admise, consentie, adoptée !


Anne-Daba

Pardon !... je crois que dans votre jeu de synonymes vous avez oublié « acquiescée ! »


Galadriel

A la bonne heure ! Peu importe qu’elle soit « acquiescée » ou endurée, ce qui est certain c’est qu’il faut l’a-bo-lir !


Anne-Daba

C’est bien connu : « Si Adam a été créé le premier, c’est qu’il fallait faire un brouillon !»


Glorfindel

Mais qu’est-ce que ce complot contre le sexe fort ?


Monica

Sexe fort ? Il ne tire sa force que de ce que nous voulons bien lui laisser !


Ousmane

Oh la mauvaise foi ! Vous lui laissez ce que ne pouvez pas faire ! Alors qu’il n’y a rien que vous faites que l’homme ne puisse pas faire !


Léona

Comme faire un enfant par exemple !


Glorfindel

Mais pour faire un enfant il faut être deux !


Monica

Vous oser comparer vos dix minutes à nos neuf mois ?


Glorfindel

Mais c’est justement là notre supériorité, là où il nous faut dix minutes, il vous faut neuf mois !


Ousmane

Et parfois même une césarienne pour compléter.


Monica

Et c’est vous qui parliez de mauvaise foi ! Vos dix minutes… elles ne font même pas un avorton !


Ousmane

Mais si madame, c’est comme un missile nucléaire, dix secondes de compte à rebours et après c’est la réaction en chaîne !


Galadriel

Ça y est ! Il prend son arbalète pour un lance-missile !


Monica

Son arbalète ? On ne dit pas une arbalète ?


Léona

Oui un arbre et une arbalète.


Yarila

Et c’est quoi encore une arbalète ?


Léona

C’est une catapulte à flèche genre harpon des temps anciens ...


Ousmane

Un lance missile des temps anciens alors ?


Galadriel

Sauf que …


Léona

Vous n’allez pas encore ergoter sur les temps anciens.


Monica

Non mais à cette époque on savait ce qu’était la galanterie au moins !


Glorfindel

Normal : les femmes admettaient qu’elles étaient faibles et qu’elles avaient besoin de nous ....


Anne-Daba

Oui... Hé bien l’esclavage a pris fin ! Dans les temps modernes .... "tenez l’autre fois aux informations on expliquait que lors d’un sauvetage, onze personnes étaient suspendues à une corde sous un hélicoptère. C'était 10 hommes et une femme. Comme la corde n'était pas assez solide pour les tenir tous, il fut décidé qu’une personne devrait lâcher la corde pour que les autres soient sauvés. Aussitôt la femme prit la parole et dit que ce serait elle qui lâcherait la corde, car les femmes sont habituées à tout lacher en faveur de leurs enfants et de leurs époux, donnant tout aux hommes sans rien recevoir en retour et que les hommes en tant que le premier créé par Dieu, méritaient de survivre, car ils étaient aussi les plus forts, les plus intelligents et capables de grands exploits ..."

 


 

"À peine en était elle arrivée là,

de ses compliments,

que tous les hommes tombèrent ….

Ils s’étaient mis à applaudir ..."

 

 


Monsieur-01.JPG

 

 

 

 

Toutou sur Imagesia

 

 

 

 

 

"Étonnant, Non ?"


Colombe_de_face sur Imagesia

Published by Glorfindel - dans Littérature
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 17:30

Colombe-sur-fenetre-01.JPGVol à travers une baie vitrée ! 

En arrivant chez mon amie, en septembre dernier, elle m'a montré çà !!! La tourterelle  avait le plumage un peu gras .... L'amie en question se demandait bien si elle allait se décider à nettoyer sa baie vitrée.

 

ANECDOTE ayant un rapport lointain avec mon histoire (lointain, au moins dans le temps) : lorsque j'étais enfant (il y a très longtemps, donc !), mes parents tenaient un magasin; ils avaient changé la devanture pour une façade tout en verre, sauf, sur la porte, un poignée d'ouverture ronde en aluminium brillant. Personne ne voyait la porte ( ce n'était pas fréquent, ce style, à la fin des années 50 ...) et la heurtait violemment ! Pour éviter les accidents graves, tant pour les clients que pour la porte, ma mère décida d'accrocher, à l'intérieur de la porte, une figurine articulée de dessin animé (était-ce Buggs Bunny ?), fixée par une ventouse caoutchoutée, à hauteur d'homme (de taille normale). C'est alors que le notaire du village vient nous rendre visite. Une caricature de petit bourgeois du XIX° Siècle : petit, porte-documents sans âge, chemise blanche étriquée, nœud papillon du même acabit, redingote fatiguée, et peut-être même pantalon rayé. Il s'arrête devant le magasin dont la porte était fermée, et regarde le pantin longuement, avec un certain amusement  .... puis il a une idée : il baisse la tête pour passer dessous !!!! 

 

Smiley.svg sur Imagesia

 

Aux dernières nouvelles,

la colombe a survécu ....

comme le notaire en son temps !

 

Pif et hercule sur Imagesia

 

 

 

"Étonnant, non ?"


Chien_couch_ sur Imagesia

Published by Glorfindel - dans Humour
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 18:00

"Il y a deux manières de ne pas être à l'heure :

être en retard et

arriver en avance !"

 

C'est ce que je sortis à un patient, interloqué, qui trépignait dans ma salle d'attente 45 minutes avant l'heure de son rendez-vous ....

Glorfindel - 1984 -

 

christian-a-l-armee.jpg"C'est sans doute par erreur que les militaires ont été

dotés d'un cerveau;

une moelle épinière leur suffirait amplement!"

 Albert Einstein 

 

"Les traditions, fainéantise au mieux, sale manie au pire, servent à pourrir le présent avec des souvenirs arrangés et mensongers pour camoufler les trahisons du futur ..." J'ai appartenu, pendant 40 ans, à une Institution qui a fait des traditions un mode de vie .... Dans l'Armée, "être juste à l'heure, c'était déjà être en retard !" Je n'ai jamais été d'accord : comme le montre l'en-tête de ce billet, je place le fait d'être précisément à l'heure au rang de politesse élégante !


Je ne suis pas de ces gens

qu'on peut faire attendre :

c'est pourquoi je mettais

un point d'honneur à prendre toujours

mes patients à l'heure prévue !

 

 

"Étonnant, non ?"


Glorfindel Isnogoud sur Imagesia

Published by Glorfindel - dans Aphorismes
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 18:02

Soleil-et-neige-04.JPG 

La vieillesse peut être vécue comme une belle journée d'hiver ensoleillée; c'est aussi parfois un naufrage .... Entre les deux, il y a "la vieillesse selon Philippe Noiret":

 


"Il me semble qu'ils fabriquent des escaliers plus durs qu'autrefois. Les marches sont plus hautes, il y en a davantage. En tout cas, il est plus difficile de monter deux marches à la fois. Aujourd'hui, je ne peux en prendre qu'une seule.


A noter aussi les petits caractères d'imprimerie qu'ils utilisent maintenant. Les journaux s'éloignent de plus en plus de moi quand je les lis: je dois loucher pour y parvenir. L'autre jour, il m'a presque fallu sortir de la cabine téléphonique pour lire les chiffres inscrits sur les fentes à sous. Il est ridicule de suggérer qu'une personne de mon âge ait besoin de lunettes, mais la seule autre façon pour moi de savoir les nouvelles est de me les faire lire à haute voix - ce qui ne me satisfait guère, car de nos jours les gens parlent si bas que je ne les entends pas très bien.


Tout est plus éloigné. La distance de ma maison à la gare a doublé, et ils ont ajouté une colline que je n'avais jamais remarquée avant. En outre, les trains partent plus tôt. J'ai perdu l'habitude de courir pour les attraper, étant donné qu'ils démarrent un peu plus tôt quand j'arrive.

 


Ils ne prennent pas non plus la même étoffe pour les costumes. Tous mes costumes ont tendance à rétrécir, surtout à la taille. Leurs lacets de chaussures aussi sont plus difficiles à atteindre.

 

Le temps même change. Il fait froid l'hiver, les étés sont plus chauds.

Je voyagerais, si cela n'était pas aussi loin.

La neige est plus lourde quand j'essaie de la déblayer. Les courants d'air sont plus forts. Cela doit venir de la façon dont ils fabriquent les fenêtres aujourd'hui.


Les gens sont plus jeunes qu'ils n'étaient quand j'avais leur âge. Je suis allé récemment à une réunion d'anciens de mon université, et j'ai été choqué de voir quels bébés ils admettent comme étudiants. Il faut reconnaître qu'ils ont l'air plus poli que nous ne l'étions; plusieurs d'entre eux m'ont appelé « monsieur »; il y en a un qui s'est offert à m'aider pour traverser la rue.


Phénomène parallèle: les gens de mon âge sont plus vieux que moi. Je me rends bien compte que ma génération approche de ce que l'on est convenu d'appeler un certain âge, mais est-ce une raison pour que mes camarades de classe avancent en trébuchant dans un état de sénilité avancée?

 

Au bar de l'université, ce soir-là, j'ai rencontré un camarade. Il avait tellement changé qu'il ne m'a pas reconnu..."


Transmis par une personne chère à mon cœur, qui avait peur de me vexer .... QUE NENNI !

J'ai tellement aimé Philippe Noiret, et sa "philosophie de Café du Commerce" ...

 

 

 

"Étonnant, non ?"


Stylo_mauve sur Imagesia

Published by Glorfindel - dans Philosophie
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 18:15

Pain-13.JPG

À la demande d'une "très vieille amie", perdue de vue à la fin de l'adolescence (âge irresponsable entre tous, surtout pour moi !), laquelle pourra toujours se dire : "moins vielle que toi, comme déjà à l'époque !"; je me devais d'obtempérer à sa requête : lui donner Ma recette du pain ....

 

Demande formulée par le truchement de "Fesses de Bouc", le réseau social qui ne nous fait pas rajeunir !

 

On peut faire tous types de pains, formes et goûts; deux preuves :

Pain-17.JPGPain-19.JPG

J'en passe ... et des meilleurs !

Pour faire un bon pain, il faut .... un bon pain ! C'est-à-dire une bonne farine .... j'ai la chance d'avoir un petit meunier à 30 km de chez moi; il fait des farines "Type 55", introuvables en magasin ordinaire (la "Type 45", que tous vendent, est réservée plutôt à la pâtisserie); il me fournit différentes sortes de farines : complète, au son, aux 5 blés, dont froment et épautre (Bruchon), blanche au froment, aux céréales .... ; et il sait exactement la quantité d'eau qu'elle peut absorber (pour la mienne = 60%).

 

Lorsque je me suis lancé pour la première fois, j'ai commis toutes les erreurs possibles : ce pain, inmangeable et très dur, nous a servi d'élément décoratif pendant plus de 6 mois ! 

L'avantage, c'est que j'ai beaucoup appris (des petits secrets que je vais vous livrer si vous m'en priez !), et maintenant je maîtrise assez bien la chose ...

 

Je vous livre la recette de ma dernière "création", le pain aux céréales :

 Ingrédients :

  • 1 kg de farine (Type 55), dite "aux céréales";
  • 600 ml d'eau non calcaire (c'est fondamental : l'eau calcaire donne du pain très dur; je suis contraint, mon eau étant de TH=25, de prendre de l'eau en bouteille, la moins minéralisée possible);
  • 30 g de levure de boulanger (on trouve des cubes de 42 g à ATAC, marque avec laquelle je n'ai aucun conflit d'intérêt !);
  • 15 à 25 g de sel fin (selon votre goût et selon les injonctions de votre médecin ! Moi, je mets 20 g pour, finalement, 1,4 kg de pain cuit environ;
  • Des graines de sésame pour la décoration;
  • ET une grande dose d'amour pour ceux pour qui vous faites ce pain.

 

Procédure :

  • Tiédir l'eau (trop froide, elle endort la levure; trop chaude, elle la tue. La bonne température se situe autour de 25°C), et diluer la levure avec, au besoin en utilisant un fouet ....
  • Verser la farine en pluie, et mélanger avec le liquide obtenu ....
  • Ajouter le sel maintenant (il ne faut jamais mettre le sel au contact direct de la levure : cela la tuerait);

Pain 1 

  • Quand tout est bien mélangé, on obtient une pâte moins liquide; on la dépose sur le plan de travail préalablement fariné; et là commence le pétrissage, à la main (il y a beaucoup plus de plaisir que de pétrir à la machine, pour si peu de pâte; de plus les machines à pain chauffent trop, ce qui gêne le travail de la levure !);

Pain-2.JPG

  • Le pétrissage a pour but de mettre toute les molécules de gluten (protéine du blé) de la farine en contact étroit avec la levure, ce qui permet sa prédigestion, base de la panification. La durée de cette phase capitale peut varier avec la température de la pièce : elle est optimale entre 18 et 22°C. Il faut compter entre 20 et 25'.
    Mettez la pâte en boule et variez la trituration de la boule : écrasez progressivement  la totalité sous la paume d'une main, refaites une boule, tirez un "coin" vers le haut et vers vous et l'enfoncer dans le reste, tout en tournant, .... roulez en longueur et écrasez les bouts, un par un, avec les paumes de main, repliez la "baguette" en 3 et refaites une boule, ... etc. ... et recommencez ... Il est préférable de ne pas marquer de temps d'arrêt !


    Le pétrissage est terminé lorsque la pâte a perdu son humidité (la farine "a bu" l'eau), elle est homogène, elle ne casse pas facilement à l'étirement et elle est élastique : le doigt enfoncé laisse une marque qui se résorbe rapidement);

Pain-3.JPG
 

  • La 1ère "pousse" : replacez votre boule dans le récipient (ça porte un nom, mais il m'échappe : Alzheimer ... je ne sais même plus comment s'écrit le nom d'Aloïs !  ; vous aurez fariné ce "bol" au préalable, et vous disposez la boule dedans pour une durée de 45' à 1h, recouverte d'un linge, à température ambiante; vérifiez au bout de 45' le degré de "levage";

Pain-4.JPG 

  • Mise en forme : Lorsque votre pâte est bien levée (vous comprenez maintenant pourquoi ça ne s'écrit pas "patte" ...!), remettez-là sur votre plan de travail ...Pain-5.JPG

 

  • Utilisez votre rouleau à patisserie pour écraser la pâte à coups assez violents pour faire éclater les bulles résultant de la fermentation due à la levure, et donnez à votre œuvre la forme définitive que vous souhaitez, puis placez-la sur la plaque qui ira au four; recouvrez d'un linge (toujours température ambiante);
    Pain-6.JPG
     
  • La 2ème "pousse" : elle commence ici, et dure de 30 à 45'; pendant ce temps, préchauffez votre four (230°C), en plaçant, sur le lèche-frites, un récipient contenant de l'eau (du robinet) qui permettra au four d'avoir une chaleur humide, ce qui aidera le pain à colorer un peu ... c'est d'ailleurs le moment d'en parler, du four. A titre personnel, j'utilise un four électrique (à chaleur tournante), pour au moins 2 raisons :
  • On maîtrise beaucoup mieux la température avec les fours électriques modernes ...
  • Je n'en ai pas d'autre !!!!
  • Quand la 2° pousse est terminée

Pain-7.JPG 

  • Fendez le pain, avec un cutter, en biais sur environ 2 cm de profondeur (si vous ne le faites pas, les bulles formées pendant la cuisson exploseront ...), badigeonnez votre pain avec de l'eau non calcaire avec un pinceau et saupoudrez de farine tamisée à votre convenance; c'est aussi le moment de placer les graines de sésame ....

Pain-8.JPG 

  • Quand le four est chaud, enfournez le pain, fermez la porte, redescendez la température à 200°C et mettez en marche le ventilateur de la chaleur tournante ... La cuisson dure entre 30 et 40 minutes, en fonction de l'épaisseur de l'objet à cuire (le pain bien cuit est meilleur pour la santé); celui-ci a cuit pendant 36 minutes :

Pain-9.JPG 

  • Ce n'est pas terminé : placez le pain chaud sur votre plan de travail, et, après un court instant de sidération, en refroidissant, celui-ci vous murmurera sa satisfaction à l'oreille ! .... 
         

 

 

Si vous avez bien compté,

il faut environ 31/2 heures

pour avoir un pain prêt à être mangé,

en considérant le refroidissement ...

 

 

Bon appétit !

 

 

 

 

 

 

"Étonnant, non ?"

u_3bc8c5b6

Published by Glorfindel - dans Cuisine
commenter cet article

Citations:

"Une volonté politique, c'est une ligne budgétaire ..."

André Gateff - Professeur de Santé Publique - 1988

 

"Le budget de fonctionnement d'un état

ne peut pas être en déficit;

il doit être entièrement couvert par l'impôt.

Il faut inscrire cette règle dans la Loi Fondamentale,

c'est-à-dire la Constitution Française."

François Bayrou - Janvier 2007

 

"Je me retire de la vie politique :

vous n'entendrez plus parler de moi !"

Nicolas Sarkosy - 6 mai 2012

 

"Le changement, c'est maintenant."

François Hollande - Campagne 2012




Col_re sur Imagesia

 



 

Catégories