Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Glorfindel
  • Le blog de Glorfindel
  • : Aphorismes et réflexions plus détaillées sur des sujets divers susceptibles d'intéresser de nombreuses personnes (Culture, science, métaphysique, philosophie, sujets de société).
  • Contact

Mon Profil De Face !

  • Glorfindel
  • Médecin militaire spécialiste retraité, amoureux de l'Afrique, de la France, du jardinage, de la cuisine, de l'actualité et de l'astrophysique, je cherche à communiquer (aller et retour) sur des idées et des "humeurs" dans beaucoup de domaines.
  • Médecin militaire spécialiste retraité, amoureux de l'Afrique, de la France, du jardinage, de la cuisine, de l'actualité et de l'astrophysique, je cherche à communiquer (aller et retour) sur des idées et des "humeurs" dans beaucoup de domaines.

Approchez votre oreille ...!

"J'ai deux Mots à vous Rire ...!"
Jacques Brel
......
  Iris 00  
-------

 
......

Transmis par RotPier :
"il ne faut pas confondre
le rabot des niches
avec
le nabot des riches !"
 
Proposé par Laurent Gerra :
"Quel beau métier Professeur ! "
  -----
 

 

Sur les images, nonchalamment,

Votre mulot laissez, quelques instants !

 

 

 

Locations of visitors to this page

 

Vous cherchez un emploi ?

http://jooble-fr.com/

 

 

Compteur de visiteurs en temps réel

Vous Cherchez Quelque Chose ?

J'ai Commis ...

En vrac ...!

 

 

29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 12:25

Mais vieillir, oh ! vieillir .... » Jacques Brel

http://medias.fluctuat.net/albums-covers/7/6/9/album200-1967.jpg


Comme finalement assez peu de jeunes Français à la fin des années 60, j'ai « bénéficié », au Lycée, d'un enseignement de Philosophie ; Plus exactement j'aurais dû bénéficier !!!

Deux professeurs au cours d'une même année, à raison de 2 heures de cours par semaine : (abondance de biens nuit parfois !)

Le 1er avait l'air très vieux, et pourtant il ne l'était pas. Il semblait maladif : la suite prouva que l'impression était justifiée. Il nous promit l'étude de tous les philosophes depuis Aristote ; il ne nous promit pas l'étude de la philosophie. Le temps de ne même pas nous définir la philosophie, il disparut. Il avait tenu trois petits mois, et nous ne le revîmes jamais.

Le 2ème avait l'air très jeune, et pourtant il ne l'était pas. Mais, il était en pleine forme, mordant, semblait-il, à pleines dents dans la vie. Et quelle vie ! (On serait tenté d'écrire « Quel vit » !) Il nous déclara que seul Sigmund Freund mériterait notre attention au cours des 6 mois restant à venir : foin de Piaget, Kant, Spinoza, Nietsche ou autre Montesquieu .... De fait, nous entendîmes parler du « moi », du « surmoi » et du « ça » ; Mais finalement pas tant que ça ! J'ai surtout le souvenir du boudoir, de la cave et des cellules du Marquis de Sade !!!! Imaginez la tête des examinateurs de l'oral du Bac devant la liste des sujets traités au cours de l'année.

J'obtins donc le « bac » en cette année 69 (on ne le fait pas exprès !), et avec mention s'il vous plait ; Mais sans savoir ce qu'était la philosophie. Mes études de médecine auraient dû me mener à l' « amour de la sagesse » : il n'en fut rien.

Ce n'est qu'environ 30 ans plus tard que je découvris (pas vraiment tout seul) une définition pertinente (c'est-à-dire utile et utilisable) de la philosophie :

La philosophie serait la discipline qui permet d'apprivoiser l'idée de la mort

C'était parfait : il y avait déjà longtemps que je ne craignais plus ma propre mort. « La mort m'est un gain » écrivait Paul [Saül de Tarse] en parlant de « l'épine plantée dans sa chair ». Mais la souffrance avant, je n'y suis pas encore prêt ; Et la mort de mes proches, encore moins. La mort de mes patients m'a elle-même posé problème jusqu'à la fin (pas la leur, ni la mienne : celle de mon exercice actif, et pas à cause de l'éventuel constat d'échec).

J'ai donc encore du pain sur la planche : quelqu'une ou quelqu'un parmi vous a peut-être (a certainement) des clefs que je n'ai pas. Tout commentaire sera le bienvenu !!!!

Il s'agit là d'une 2° "réédition": j'espère avoir plus de succès dans les commentaires aux questions posées ....




"Enterrant, Non ?"
Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net

Partager cet article

Repost 0
Published by Glorfindel - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

aragorn 07/06/2010 19:57



deterranr oui !


pour les commentaires je donne ma langue aux vers car je ne poses aucunes ces questions!


mais par contre oui pour les douleures avant !!!



Glorfindel 08/06/2010 01:39



Donner ta langue aux vers ? Quel poète !!!





Bonne fin de nuit ...





































:)Ciboulette 29/05/2010 23:27



...je n' savais pas que vous êtiez aussi pressé d' en finir avec vos factures...


Mais elles contiuneront de vous peser, et c' est bon signe !!



Glorfindel 30/05/2010 02:29



Pressé ? Surtout pas ! Mais si je vis encore j'aurai le plaisir de continuer à payer mes traites; si je venais à mourir, je n'aurais plus à les honorer, et je n'aurais plus mal aux dents
non plus !!!


:0010:



Quichottine 29/05/2010 19:21



Sourire en lisant de nouveau ton article...


Je me suis dit "j'ai déjà lu !" Eh oui... mais c'est comme tout, parfois, il faut relire, surtout les bons auteurs !



Glorfindel 29/05/2010 20:15



MERCI ! Ca me va droit au coeur (plutôt à l'EGO !) ...


:0010:



JEFF 29/05/2010 19:02



Décidement c'est un mauvais jour aujourd'hui, je ne peux intervenir sur aucun des sujets (même réchauffés he he he) ...


Pourquoi ?


Ben parce que j'ai pas apporté ma boite à outils c'te bonne blague, toutes mes clés sont restées dedans...


Bon, je te laisse, je dois continuer à vieillir...



Glorfindel 29/05/2010 20:06



Il y a tant de plats qui peuvent se manger froids ...!






:)Ciboulette 29/05/2010 15:16



Philosopher est une façon d' amortir les chocs de la vie quotidienne, mais cela n' arrange rien au bout du compte, on vit non pour mourir, bien que...bien que nos destinées soient si diverses, si
longues ou courtes, et chacune d' entre-elles à l' unisson ont bien une raison d' être, la philosophie ne paiera pas votre loyer, ni votre courant, ni vos impôts, ni la maladie etc...^^


Nous devrions passer le plus clair de notre temps a vivre correctement, vivre en exerçant notre devoir, vis à vis de soi, et de tous ceux qui nous entourent, plus que vouloir bien mourir. La mort
viendra à point, sans que l' on puisse grand chose pour remonter le temps, si ce n' est : apprendre à bien vivre, et réparer nos erreurs, pendant que l' on a encore ce temps, qui nous est
accordé, et nous mène par le bout du nez.


:)Bonne journée Glorfindel, bizous



Glorfindel 29/05/2010 20:00



Bien que je ne la désire pas, je dois bien reconnaître que la Mort règle tout .... à commencer par les factures ...!!! Pour le reste, tu as raison !


Bon dimanche à toi .... :0010:



ARAGORN 05/10/2009 18:23


merci !


Glorfindel 06/10/2009 23:58


Pas de quoi ...!



ARAGORN 05/10/2009 00:19


la mort nous y passerons tous mais le plus tard sera le mieux d autant plus pour toi et maman !!!


Glorfindel 05/10/2009 13:40


OUI, c'est vrrrai ça !



:)ciboulette 16/09/2009 16:52

L' amour donne le goût de la vie et le sens de la mort afin de nous y appliquer ?

Glorfindel 16/09/2009 19:11



OUI !




Severine 16/09/2009 14:57

Tout à fait d'accord avec vous, pour l'utopie... :)Et oui, nous avons gagné... quoi ? ce sera la surprise !Très belle fin de journée à vous !

Glorfindel 16/09/2009 16:52


Votre victoire n'était pas une utopie ...! Félicitations sincères ...



Severine 16/09/2009 13:33

Bonjour Glorfindel,Et merci d'être passé chez moi ! Ce sujet-ci est bien compliqué ; la mort a terrifié et inspiré les hommes depuis la nuit des temps, et je crois que nous n'arriverons jamais à trouver une "solution" satisfaisante pour dédramatiser ce pasage-là, ou même l'accepter - il faudrait pour cela que quelqu'un en revienne et explique ce qu'il y a après... Mais je suis assez d'accord avec l'idée que ça doit être un état qui conditionne notre vie. Ne serait-il pas bien que tout le monde agisse de son mieux de son vivant, afin de n'avoir rien à regretter à sa mort, ni pour lui, ni pour ses proches ?... Ah, l'utopie !...Belle journée et à bientôt

Glorfindel 16/09/2009 13:52


Chère Séverine,
Merci de m'avoir honoré d'une visite en retour ...
"L'Utopie d'aujourd'hui forge les Réalités de demain ..."
P.S.: avez-vous gagné, avec KLC, comme je l'espère ...?


malaya 16/09/2009 12:33

Je pense que la philosophie est "une science" qui étudie les attitudes dans la vie, sur la mort elle n'en parle pas trop parce qu'elle ne peut pas la connaitre pleinement comme chaque homme vivant. Mais vue d'une autre manière toute la vie est un préparatif pour la mort et ce qui vient après peut etre en cela la philosophie traite de la mort. Dans tous les cas je sais que chaque instant de notre vie ici est précieux et il faut le vivre le mieux qu'on peut. Comme ça quand nous sentiront la venue de la mort nous n'allons pas avoir de regrets.Amitiés!

Glorfindel 16/09/2009 13:04


Tu as raison pour la vie et la philosophie ... mais, après la mort, c'est peut-être le domaine de la métaphysique, pas de la philosophie .... On dit aussi qu'il faut vivre chaque instant
comme si c'était le dernier ...
Bonne journée ...



:)ciboulette 15/09/2009 23:25

oké ! je meurs ! et je reviens juste après !

Glorfindel 16/09/2009 10:22


Lorsque je dis que la mort donne un sens à la vie, c'est dans tous les sens du mot "sens"; en particulier, un sens de déroulement, qui fait que la mort arrive en dernier (on ne revient pas après
!); ce qui me fait souvent dire d'ailleurs que, dès-lors que nous sommes nés, nous sommes plus proches de notre mort que de notre naissance ....
Alors, ne meurs pas tout-de-suite, Chère :)ciboulette ... !


:)ciboulette 15/09/2009 20:25

Ne serait-il pas mieux d' apprendre à vivre ? avant qu' expire l' écorce charnelle dans laquelle la vie ne fait aucun doute, et le sera encore, bien au-delà.Cela ne semble rien, mais la mort est bien moins importanteque la vie et bat la mesure du temps, du temps qui nous est permis, aux couleurs de l' amour qui sans elles, la vie ne vaut plus un sou, puisque par elles, la vie nous porte, et se pose sur toutes choses où nos rêves les plus fous se construisent.Et pourtant, il m' est arrivé de penser que si la mort venait à m' emporter, cela ne me ferait pas plus mal, faut dire, j' étais à bout de souffle !La mort ?...qu' une étape, la continuité de l' âme vers une autre dimension,à laquelle je crois, mais dont il faut se détacher. Toute petite, je me posais souvent ce genre de questions, assez stupides :-suis-je seule au monde ?-suis-je en train de revivre l' instant d' un autre temps ?-suis-je le cobaye d' une mauvaise farce ?-où sont-ils cachés ? et j' en étais persuadée !...je croyais que des êtres dotés d' une intelligence supérieure suivaient tous nos gestes, aller donc savoir pourquoi ?!! et bien d' autres questions aussi farfelues...fadate que je suis !La mort ne m' effraie pas autant que la vie, la vie sur Terre où l' enfer des hommes que nous peuplons avec amour, et détruisons avec orgeuil.Il y a plus de honte à vivre que de mourir parfois.Si la vie nous départage, la mort en fait-elle autant ? Les heures de bonheur partagées n' ont aucun prix, une sorte d' héritage, de toute vie laquelle on oubliera jamais; parce qu' au fond, grâce à cela, ils sont toujours là, près de nous.Je n' sais pas si je me suis bien exprimée ?! ou me suis égarée...? un peu...? beaucoup ?  ouinnnnnnn !!

Glorfindel 15/09/2009 23:07


Tu as souvent raison .... Mais tu oublies trop que la mort donne son sens à la vie ...



AINSI VA LA VIE 15/09/2009 13:41

je n'ai pas eu la chance d'avoir fait de philo et je me rattrape avec ma fille qui en fait cette année.Mais j'ai une philosophie de la vie qui est la suivante:LA MORT(je n'aime pas ce mot d'ailleurs,il est moche)est la continuité de la vie.Oui elle fait partie de la VIE et comme je crois en LA VIE après la vie terrestre,il est logique de partir Ailleurs.Le corps s'éteint et l'âme demeure.En revanche,ça va peut-être paraitre idiot mais ce qui me fait très peur c'est LE PASSAGE entre ces 2 "mondes",oui je me pose beaucoup de question à ce sujet.Mais s'il y a bien une chose qui me fait peur c'est LA SOUFFRANCE et le départ de mes proches même si nous en parlons à la maison car ce n'est pas un sujet tabou puisqu'elle fait partie de notre vie.Bon,après chacun ses croyances,ses convictions mais autant vivre bien et profiter de ce que nous offre la vie(même si ce n'est pas toujours facile).Bon après midi 

Glorfindel 15/09/2009 14:34


Pas mieux que précédemment ....



AINSI VA LA VIE 15/09/2009 13:40

je n'ai pas eu la chance d'avoir fait de philo et je me rattrape avec ma fille qui en fait cette année.Mais j'ai une philosophie de la vie qui est la suivante:LA MORT(je n'aime pas ce mot d'ailleurs,il est moche)est la continuité de la vie.Oui elle fait partie de la VIE et comme je crois en LA VIE après la vie terrestre,il est logique de partir Ailleurs.Le corps s'éteint et l'âme demeure.En revanche,ça va peut-être paraitre idiot mais ce qui me fait très peur c'est LE PASSAGE entre ces 2 "mondes",oui je me pose beaucoup de question à ce sujet.Mais s'il y a bien une chose qui me fait peur c'est LA SOUFFRANCE et le départ de mes proches même si nous en parlons à la maison car ce n'est pas un sujet tabou puisqu'elle fait partie de notre vie.Bon,après chacun ses croyances,ses convictions mais autant vivre bien et profiter de ce que nous offre la vie(même si ce n'est pas toujours facile).Bon après midi 

Glorfindel 15/09/2009 14:33


"Presque" d'accord à 100% avec toi; mais j'ai l'intention de revenir sur ces sujets prochainement ... alors, @+ ?


astrea 14/09/2009 22:50

je voulais ajouter "vieillir, c'est encore le meilleur moyen qu'on ait trouvé pour rester en vie...."Amicalement et contente de voir que ton article a retenu l'attention et soulevé des commentaires pertinents!

Glorfindel 14/09/2009 23:05


Reste à savoir ce que c'est que vieillir ....
A bientôt ...



astrea 14/09/2009 22:42

mais quelles clés voudrais-tu? celles qui permettent de supporter la mort de ses proches? et d'accepter la souffrance avant la mort (pas obligée....) alors si tu les trouves, je suis preneuse également....La mort, c'est la fin de la vie....Lapalissade confirmée, mais dès le jour où nous venons au monde, nous sommes déjà sur le chemin de la mort....Mais entre ces deux moments....que de découvertes, d'expériences, de bonheurs!!! A nous de remplir cet espace le mieux possible, avec les circonstances du moment....et vivre chaque jour comme si c'était le dernier, car un jour CE SERA VRAI (j'ai écrit cette phrase chez notre ami Béranger aujourd'hui aussi, alors peut-être l'as-tu déjà vue....)En tous cas ton article est magnifique et je m'y suis plongée avec délectation..., comme tout ce que tu écris, d'ailleurs (à mon goût...) et....je n'avais pas capté que tu étais médecin....! Tout mon respect, Docteur!Amicalement et contente de te retrouver!Astrea

Glorfindel 14/09/2009 23:01


Je ne suis pas Médecin .... je le fus .... mais je reste Docteur en Médecine jusqu'à .... ma mort !
Pour ta question, c'est bien ce que j'ai l'intention d'aborder dans les semaines qui viennent ... mais sans aucune certitude d'atteindre mon but .... ! Que je te dise simplement: je vis des moments
exceptionnels depuis 10 mois, que l'on préfèrerais sans dote ne pas vivre ... mais lorsque le vin est tiré, il ne faut pas le laisser tourner au vinaigre ....!
A très bientôt, ma Chère Astrea ....


Barbare 14/09/2009 16:24

Les Barbares , on fait pas de philo machin chose ! Dabord les Grecs (qui nous ont donné notre nom) on leur a coupé la tête !

Glorfindel 14/09/2009 20:18


Même ta "barbaritude" est une forme de philosophie ....!



Quichottine 05/09/2009 19:53

Bon, voilà que j'apprends quelque chose... Le serment d'Hypocrate n'est pas plus ancien ?Allez, je vois que quelque part j'ai dû remuer en vous de mauvais souvenirs. Je vous prie de m'en excuser.Un petit mot de plus. Vous dites que la médecine a fait des progrès, c'est vrai, beaucoup. Les médecins ont maintenant la technologie à leur service... Mais ne pensez-vous pas qu'il leur arrive de plus en plus de jouer à l'apprenti sorcier ?Ils agissent en ne mesurant pas la conséquence de leurs actes. Peut-être parce qu'on ne leur a jamais appris à tenir compte de l'homme en tant que tel et non pas en tant que sujet d'expérience. Certains se glorifient de leurs prouesses... Mais ce qui est une superbe réussite aujourd'hui, quelles en seront les conséquences dans la vie des personnes concernées, plus tard ? Les médias seront passées à autre chose et l'on n'ira pas chercher le responsable en lui disant : "voilà ce que vous avez fait".La médecine n'est pas une science exacte, il y a un facteur humain que l'on néglige.Promis, je ne vous ennuierai plus avec tout cela.Je passerai demain à la lecture suivante.

Glorfindel 06/09/2009 02:10


Ben non ! Pourquoi ? Vous n'avez rien remué de nauséabond ! Il n'y a rien à pardonner. Pour le reste, je ne peux ni ne veux prendre la défense de ceux que vous semblez attaquer, semble-t'il avec
quelques raisons ! Je me sens, peut-être est-ce vanité (?), complètement différent de tout ceci; ne vous ai-je pas dit: on soigne et, parfois, Dieu guérit ? La médecine en effet n'est pas une
science exacte: c'est un art, dont la dimension humaine doit être prépondérante.
Alors bonne lecture ...


Quichottine 05/09/2009 10:02

Bonjour, Glorfindel,La philo ne fut pas mour moi une matière aimée...Au lycée.Mais les réflexions sur la vie et la mort sont de celles qui m'habitent depuis toujours, ou du moins d'aussi loin que je me souvienne.J'ai souri en lisant vos descriptions. L'un et l'autre sans doute et sans le savoir sont responsables de votre approche de la philosophie.Vous êtes médecin... militaire qui plus est... enfin, vous le fûtes si vous ne l'êtes plus. Mais cesse-t-on vraiment de l'être quand on rend ses galons ? Je pensais à votre réponse à l'un des deux commentaires ici. Il est certain que vous ne pouvez rien - hors le soutien moral.Mais la voie que vous aviez choisie vous a permis d'appréhender la vie d'une autre façon que le commun des mortels. Quand j'ai cultivé en moi l'incompréhension de ces blessures qui m'avaient affectée, et la colère contre ceux qui n'avaient pas pu me les éviter (je pensais "pas voulu" et je leur en voulais, beaucoup), vous passiez votre temps à essayer d'appliquer au mieux le serment d'Hypocrate... enfin, je le suppose.En vous lisant, je me suis dit que finalement ce n'était pas si simple, de soigner sans pouvoir guérir, et, peut-être, de devoir renoncer à soigner, d'apporter parfois seulement ce "soutien moral" que l'on serait en droit de réclamer de vous. Mais le sommes-nous vraiment ?"Chaque pas dans la vie est un pas vers la mort"... je ne l'ai pas inventé, je suis sûre que vous pourriez me donner le nom de l'auteur de ces mots. D'autres parlent d'impasses. La mort est inéluctable, nous ne pouvons rien faire pour l'éviter, et j'ai tendance à penser que tout ce que nous faisons pour retarder son arrivée n'est pas vraiment une bonne chose.Pour ma part, j'ai décidé qu'elle viendrait quand elle voudrait, que je suis "en sursis" mais qu'en l'attendant je pouvais essayer de vivre.N'est-ce pas le plus important ?Passez une belle journée. Je vous garde une place derrière le pilier.

Glorfindel 05/09/2009 19:29


Chaque instant de la vie est un pas vers la mort.
Astronomica, IV, 16
Citations de Manilius
Vous en savez autant que moi !!!!

2 précisions s'imposent:

je ne suis plus médecin militaire du tout: plus aucun rapport officiel avec l'Armée; j'ai même refusé d'être Officier de Réserve ...

le serment d'Hippocrate fut instauré sous le régime de Vichy, comme l'Ordre des Médecins. Pour exercer, le Médecin doit être inscrit à l'Ordre, et de ce fait prêter le serment
d'hypocrite (appellation personnelle !), sauf les Médecins Militaires ...

La médecine a tout de même fait d'énormes progrès: il arrive souvent que l'on soigne et que Dieu guérisse le malade ...!

Pour le reste effectivement, ce sont des pensées personnelles que je reçois sans y apporter de réponse ...
Bonne journée aussi à vous.
(Les heures: "Toutes blessent, la dernière tue ....")


Patrice 17/03/2009 18:37

C'est à chacun de trouver ça clef, mais j'ai découvert une piste, en parcourant "le pouvoir du moment présent" d'Eckhart Tolle.Je pense que l'idée de la mort (et la peur associée) vient de notre mental. En dépassant notre mental pour se reconnecter au monde physique qui nous entoure et fait partie de nous, on peut arriver à vider de son sens la question "pourquoi vit-on?", et "pourquoi meurt-on?".Le message de l'ouvrage se résume à ceci: le problème de l'humanité est profondément enraciné dans le mental lui-même. Ou plutôt dans notre identification au mental. A défaut d'être éveillée face au moment présent, notre conscience erre et crée un vide, que comble le mental en devenant le maître au lieu de rester son serviteur.C'est pourtant dans l'instant présent que réside notre véritable moi, derrière notre corps physique, nos émotions changeantes et notre mental bavard.

Glorfindel 17/03/2009 22:31


C'est une piste de réflexion très intéressante: merci. Le mental n'est-il pas une autre forme de la conscience que nous avons de notre propre destinée, conscience qui fait de nous
des Humains, différents donc des animaux ? Cette supériorité apparente nous effraie ...


TAM 24/11/2008 15:50

Salut Toubib :-)
En tant que qu'ancien médecin militaire aidez-nous les anciens militaires SVP.
SOS !!!
Merci d'avance :-)
http://www.aven.org/aven-acceuil

Glorfindel 24/11/2008 17:14



Bonjour Terre Air Mer !! En quoi puis-je vous être utile, sachant que je ne suis plus militaire (même pas officier de réserve) et que je n'exerce plus la médecine ?


Après visite de votre site vous seriez donc une victime des essais nucléaires: je vous souhaite donc bon courage, mais je vous confirme que je ne peux rien faire pour vous, en dehors d'un soutien
moral.



Citations:

"Une volonté politique, c'est une ligne budgétaire ..."

André Gateff - Professeur de Santé Publique - 1988

 

"Le budget de fonctionnement d'un état

ne peut pas être en déficit;

il doit être entièrement couvert par l'impôt.

Il faut inscrire cette règle dans la Loi Fondamentale,

c'est-à-dire la Constitution Française."

François Bayrou - Janvier 2007

 

"Je me retire de la vie politique :

vous n'entendrez plus parler de moi !"

Nicolas Sarkosy - 6 mai 2012

 

"Le changement, c'est maintenant."

François Hollande - Campagne 2012




Col_re sur Imagesia

 



 

Catégories